Les Echos

Les Echos

Jean-Pierre Diernaz analyse pour le site Les Echos les conséquences, pour les constructeurs, du respect ou non de quota de voitures « propres » vendues avant la fin d’année calendaire. Une pression d’autant plus forte que l’année 2020 a été perturbée par la pandémie, entre confinement, chute de production, et perte de pouvoir d’achat d’une partie des consommateurs.

Cliquez ici pour lire l’article sur LesEchos.fr

Ne vous arrêter pas ici

IL Y'A PLUS À DÉCOUVRIR